Japonismes

 

du 7 novembre au 22 décembre 2018

Peintres : Yutaka IMAÏ - Serge SAUNIÈRE
Sculpteur: Jean Patrice OULMONT

 


Une extrême sobriété rassemble les trois artistes que nous présentons. Un « presque rien » leur suffit à imposer une présence. On ne peut s’empêcher d’évoquer cette énigmatique formule du bouddhisme zen « Tout est rien, rien est tout » Les encres de Saunière, simples tracés du pinceau sur papier japonais, les peintures d’Imai, subtiles et silencieuses variations d’un noir à un autre noir, les sculptures de Oulmont évidant la « tendresse » du bois pour faire surgir l’esprit qui habite l’arbre, selon l’antique croyance shinto. Nous sommes bien pour chacun d'eux, dans une forme de japonisme.
Les cultures extrême-orientales, Chine et Japon en particulier, continuent de fasciner l’Occident. Le japonisme, comme mode artistique, désigne l’attrait de l’Europe pour le Japon tandis que ce pays, longtemps fermé, s’ouvrait au monde à la fin du 19e siècle. Quelques 150 ans plus tard, la fascination opère encore. En témoignent les multiples manifestations culturelles officielles, « Japonisme 2018 ». Elles nous ont offert un titre, mais avant tout, nos choix ont été guidés par l'évidente résonance entre les œuvres de ces trois artistes. Chacun d'eux invente son japonisme et nous propose le silence de la contemplation esthétique.

 

 

Serge SAUNIÈRE


Les encres sur papier japon de Serge Saunière, s’inscrivent dans une longue tradition de l’extrême orient. Le papier japonais, délicat buvard presque transparent, absorbe immédiatement l’encre. L’œuvre naît dans l’instant, sans repentir possible. Ici et maintenant, l’encre, l’eau, le papier et le pinceau trouvent une harmonie toujours fragile qui ne doit rien au hasard parce qu'elle émane d’une nécessité intérieure.

 Serge SAUNIERE Encre sur papier Japon 43x43cm

Les peintures, au contraire, toujours de grands formats, s’élaborent lentement dans l’extrême sobriété du noir et blanc. L'emploi des couleurs acryliques donne cet inégalable sentiment de profondeur, obtenu couche après couche par superposition de transparences successives. Immédiateté de l’instant ou lenteur d’exécution; entre ces deux pôles, l’œuvre de Serge Saunière trouve son unité profonde. On y rencontre toujours le silence de la méditation.

 

 

Serge SAUNIÈRE Sans titre acrylique sur toile 195x130cm 2017

 


Yutaka IMAÏ

Chaque toile de Yutaka IMAÏ est l’aboutissement d’un lent processus. Il commence souvent par une esquisse sur papier, qu’il développe à l’huile sur une petite toile. Puis il reprend son ouvrage sur des formats de plus en plus grands. Le même n’est jamais le même...

 

Yutaka IMAÏ Clef ocre huile sur toile 92x65cm

Au fur et à mesure, d’infimes variations s’installent dans une géométrie rigoureuse accentuée parfois par l’irruption de la couleur. Ces transformations silencieuses sont le fruit d'une technique picturale minutieuse procédant par petites touches. D’un geste lent et répétitif qui rappelle l'ascèse du moine zen, ratissant les allées de son monastère, l’artiste nous ouvre un univers où tout et rien entrent en harmonie. L’espace du tableau devient un moment d’éternité.

Yutaka IMAÏ Calme huile sur toile 65x50cm 2018

 

Jean-Patrice OULMONT


Jean-Patrice OULMONT La ruche bois h 183cm

Jean Patrice Oulmont ne se revendique d’aucun japonisme. Pourtant, ses sculptures entrent en parfaite harmonie avec l’œuvre des deux peintres. Ses bois, évidés de leurs fibres les plus tendres, font écho à la sobriété du noir et blanc comme à la simplicité essentielle de nos deux peintres. Leurs trois œuvres ont une parenté évidente avec le rapport du plein au vide dans la pensée orientale.

Jean-Patrice OULMONT La ruche (détail)

Chaque bois de Jean Patrice Oulmont conserve, de l'arbre sa vitalité silencieuse. Par réductions successives, par une lente maturation, le sculpteur cherche à atteindre l’esprit même du bois, son âme, au cœur du bois où l’intime de soi rejoint l’intime de la matière. La sculpture est aboutie lorsque l’on se sent nous-même habité par cet esprit. Une communion silencieuse s’installe alors : l’émotion esthétique.

 

BIOGRAPHIES

Serge SAUNIÈRE

Serge Saunière est né en 1947, il vit et travaille en région parisienne. Diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. La bourse qu'il obtient en 1980 pour un voyage d'étude au Japon, sera déterminante pour la direction qu'il donnera à sa peinture et à sa vie. Il restera dans son pays de prédilection jusqu'en 1988. Il a enseigné à l'école d'architecture de Versailles depuis 1999 et a exposé de nombreuses fois au Japon.

Nombreuses expositions en Espagne et en France en galeries et Salons dont Mac Paris. Galerie ART aujourd'hui : Japon, si loin, si proche,  décembre 2014. Entre noir et blanc, avril 2016,

 

Yutaka IMAI

Né au Japon,  études à Musashino, Ecole des Beaux-Arts, Tokyo.

Expositions récentes :

Galerie Sikou, Tokyo, 2003 - Galerie Muramatsu, Tokyo, 2005-2007-2009- Galerie Toho Art,Tokyo, 2011-2013-2015-2017 - Art en Capital : Salon Comparaisons depuis 1990, Paris – Galerie Point rouge, Grimaud (Var), 2013-2015,

Galerie ART Aujourd'hui, Paris (juin 2013: Ineffable présence - décembre 2014: Japon si loin si proche – mai 2017 : Point,ligne,plan...Espace)

 

Jean Patrice OULMONT



Principales expositions :

Foires internationales et Salons :

en France :

Art-Metz, Réalités Nouvelles Paris, Rencontres Européennes de sculpture à Montauban, Festival de Queille à Mirepoix,

A l’étranger : Linéart à Gand, (Belgique), Hannah Peschar (GB), Affordable Art Fair Londres, Royal College of Art Londres, Sculpturalasne Bruxelles, Out of Nature (GB), Abstraction-Abstractions, Toulouse.

Réalisation d’une commande de sculpture monumentale à Séoul.

Eté 2018 : Abbaye de l’Escaladieu (Hautes Pyrénées)

Expositions personnelles :

Galerie Protée Paris, Galerie Flichy, Paris, Bogena Galerie, Saint-Paul de Vence, La Tannerie, Houdan, Dondolando Arte, Parme (Italie), Galerie L’Hirondelle, Carla-Bayle (Ariège)...

Galerie ART aujourd’hui, Paris : Entre noir et blanc avril 2016

Fonds Labégorre à Seignosse (Landes)

 

Photos de l'exposition:


Vidéo de l'exposition (réalisation Pierre Deloffre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer